Accueil du site Pays de la Loire

Une femme et sa fille victimes des traitements de la psychiatrie

Publié le vendredi 10 janvier 2014, par CCDH



Les membres de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme organiseront une distribution de prospectus en boîtes aux lettres, le lundi 30 décembre 2013, afin de sensibiliser la population aux traitements dangereux que sont les psychotropes, administrés en psychiatrie alors qu’ils font subir aux patients de nombreux effets secondaires.

Le vendredi 13 décembre, un homme de 28 ans a tué sa compagne de 33 ans et sa fille de 7 ans de plusieurs coups de couteau, dans leur appartement. Cet homme sortait d’un séjour en psychiatrie.

La scène d’horreur s’est jouée en fin d’après-midi. Alors que sa compagne Sandra prenait une douche, l’assassin présumé s’est rendu dans la cuisine où il s’est saisi d’un couteau, puis s’est dirigé vers la salle de bain. L’homme lui porte un premier coup à la gorge. Alors que la femme tente de sortir de la baignoire, il la poignarde une seconde fois, un coup qui lui est fatal. Alertée par les cris de sa mère, sa fille arrive dans la pièce et reçoit à son tour plusieurs coups de couteau au niveau du cou.

L’assassin finit part se rendre au commissariat de Cergy vers 22h. Les corps des deux victimes ont été retrouvés par les policiers dans la salle de bain de l’appartement des Touleuses, à Cergy. Le suspect a été conduit aux urgences psychiatriques de l’hôpital René-Dubos de Pontoise.

Il est aujourd’hui de plus en plus reconnu que les médicaments psychiatriques peuvent entraîner de graves effets secondaires. Nous retrouvons dans les notices des boîtes de médicaments, ou encore dans le Dictionnaire Vidal, les effets suivants : agressivité, violence, hallucinations, trouble de l’humeur et de la personnalité, comportement suicidaire, etc.

Après avoir réellement pris connaissance des nombreux effets indésirables des psychotropes, nous ne pouvons plus ignorer le rapport entre les drames familiaux de ces dernières années avec le fait que les assassins étaient toujours suivis en psychiatrie au moment des faits ou qu’ils en sortaient tout juste avec une ordonnance de psychotropes puissants. Nous avons la cause de tous ces drames, il est alors vital d’en informer la population afin qu’elle connaisse la vérité sur les effets indésirables des psychotropes.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme est une association créée en 1974 pour le respect des Droits de l’Homme en psychiatrie. L’association reçoit chaque semaine de nombreux témoignages de familles et victimes d’abus psychiatriques.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdhbretagne.org ou contactez-nous par téléphone au 02 41 34 60 03 ou par mail à ccdhbretagne@free.fr.


Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier