Accueil du site Paris Ile de France

L’installation des panneaux pédagogiques

Publié le mercredi 20 juillet 2011, par lina



Alors que la Sécurité Routière diffuse actuellement des campagnes destinées à inciter les automobilistes à la prudence absolue dans la mesure où l’été est toujours une période délicate, le climat semble désormais s’apaiser à propos de cette thématique. En effet, les dernières décisions annoncées par le Gouvernement de François Fillon au début du mois de Juin avaient effectivement mis le feu aux poudres. A cet égard, il convient de comprendre que la volonté de tous les acteurs est naturellement la mortalité routière qui reste préoccupante comme en témoigne les rapports publiés par les assureurs qui distribuent des contrats d’assurance automobile. Il s’agit de statistiques globalisées dont la fiabilité est supérieure dans la mesure où la souscription d’un contrat d’assurance automobile est obligatoire sur le territoire hexagonal. Par ailleurs au-delà des statistiques diffusées par les compagnies d’assurance qui bénéficient d’un agrément étatique permettant de proposer la contraction de contrats d’assurance automobile, des sources institutionnelles existent également et confirment les progrès qu’il reste encore à accomplir en matière routière malgré l’excellente évolution amorcée au cours des dernières années.
Or parmi les décisions qui ont créé la polémique la plus importante, il convient de citer celle concernant la suppression des panneaux avertissant de la présence d’un radar automatique. Néanmoins grâce à la mobilisation de nombreuses associations d’automobilistes parmi lesquelles 40 millions d’automobilistes, cette décision Gouvernementale a été modifiée par les pouvoirs publics puisque ce retrait s’accompagnera de l’installation de panneaux pédagogiques : « Face aux dernières précisions apportées dernièrement par le ministère de l’intérieur sur la question très sensible du démontage des panneaux d’annonce des radars, « 40 millions d’automobilistes » et les Automobile Clubs membres de l’UNAC se disent rassurés quant au remplacement systématique par un radar pédagogique, tout en attirant l’attention des pouvoirs publics sur la notion de concomitance très clairement exprimée dans les directives concernant la dépose des panneaux et la mise en place des radars pédagogiques ». En revanche même si la vie n’a pas de prix, il convient de s’interroger sur le coût d’installation de ces panneaux pédagogiques dont la finalité est d’informer les usagers de la route sur la vitesse à laquelle ils roulent au moment de passer devant le panneau. Enfin, il convient également de souligner que la forte protestation des automobilistes a porté ses fruits car le Gouvernement de François Fillon a très clairement fait marche arrière car les panneaux pédagogiques reviennent globalement à laisser des panneaux d’avertissement du point de vue de la répression en tout cas.
source : cliquez ici


Faire un lien sur votre site (permet d'augmenter la popularité de votre communiqué de presse)

Copier